FES

Lieu
Fes, Maroc
Programme
Aménagement et reconfiguration d’une place : centre d’artisanat + commerces + bureaux + hotels
Maîtrise d'ouvrage
Agence du Partenariat pour le Progrès (APP)
Maîtrise d'oeuvre
Bauchet & de La Bouvrie Architectes, Elias & Yousef Anastas
Surface de plancher
1.5 ha
Budget
8M$ HT
Date
2010
Mission
Concours
Considérée comme la capitale culturelle et spirituelle du Maroc, Fès abrite une médina spectaculaire datant du 9ème siècle, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est dans ce parcellaire ancien à forte densité monumentale qu'est organisé le concours pour la reconfiguration et l'aménagement de la place Lalla-Yeddouna. Cette dernière constitue l'un des points stratégiques de la médina de Fès. Situé au point le plus bas de la médina, elle abrite un important centre d'artisanat local, jouxte de nombreux sites touristiques et demeure, depuis sa création, le passage obligatoire entre les deux quartiers historiques de la ville séparés par l'oued Fès: la rive des Andalous et celle des Kaïrouanais.

La problématique du concours est donc de relier les deux rives entre elles et de créer de nouvelles connections à la fois fonctionnelles et visuelles entre la médina, l'oued et la place Lalla-Yeddouna. En effet, cette dernière souffre d'un trafic pédestre intense tout en restant pourtant très hermétique en raison de la densité du bâti environnant et d'une topographie complexe.

Aussi, plutôt que de dessiner l'espace public puis d'y disposer des éléments autour, la démarche adoptée définit cinq entités urbaines architecturées dont l'organisation va déterminer l'espace public. Ces entités s'inspirent directement des typologies locales et proposent une réinterprétation du riad traditionnel marocain : un espace hermétique depuis l'espace public, orienté sur lui-même et ouvert sur un espace extérieur privé, souvent arboré et doté d'une fontaine. Ici, les objets constituent des riads inversés, séparés les uns des autres, dont les dispositions et les configurations vont permettre la création de plusieurs séquences à la fois adaptées au contexte d'une entrée de ville et intégrées au tissu labyrinthique de la Médina.