EVECQUEMONT

Lieu
Evecquemont (78)
Programme
Construction de 4 logements intermédiaires
Maîtrise d'ouvrage
Parc Naturel Régional du Vexin Français
Maîtrise d'oeuvre
Bauchet & de La Bouvrie + Chani Giaoui + Gaëtan Jacot
Surface de plancher
340 m²
Budget
544 000 € HT
Date
2015
Mission
Concours / Mention Spéciale du Jury
Le projet se situe au 20 rue d'Adhémar, à moins de deux cent mètres de l'église et de la mairie d'Evecquemont. Cette rue, qui sillonne le coeur historique de la commune, accueille un patrimoine architectural vexinois diversifié.

La variété des constructions le long de cette voie constitue une succession de séquences urbaines riches et complexes. En effet, nombre de maisons donnent directement sur l'espace public au rez-de-chaussée. D'autres, en revanche, sont tenues en retrait soit par de vastes jardins clos, soit par des murets ou des grilles. Mais dans l'ensemble, la rue reste largement tenue par les constructions qui la bordent. Cette hétérogénéité d'implantation du bâti se traduit aussi par la présence de nombreuses venelles et passages étroits qui s'immiscent entre les parcelles afin de desservir des maisons en retrait implantées en coeur d'ilot.

Le présent projet s'insère dans ce contexte riche et complexe et en propose une réinterprétation contemporaine. Ainsi, quatre maisons viennent compléter la séquence urbaine existante, dans la prolongation du tissu urbain traditionnel. Accessibles suivant quatre dispositifs distincts, elles sont autant de façons d'habiter différentes et prolongent ainsi la diversité de typologies observées dans le village d'Evecquemont.

Un soin particulier est apporté au traitement des limites avec l'espace public afin de préserver l'intimité des logements et de qualifier les espaces extérieurs. Les volumes tirent profits de leurs imbrications, se protégeant les uns des autres, tout en limitant les effets de mitoyenneté.

Le projet propose des typologies intermédiaires, avec des accès individuels aux logements. Grâce à la variation typologique des logements, tantôt accessibles depuis un passage entre deux maisons, tantôt depuis un escalier longeant la chaussée, ou encore de plain-pied depuis la rue, il s'agit ici de proposer sur une même parcelle quatre manières différentes d'habiter le centre d'Evecquemont.

Sur rue, les constructions sont implantées à l'alignement ; à l'ouest, en limite séparative ; et à l'est le bâtiment s'adosse à la construction existante et reprend le gabarit du bâtiment mitoyen.

Le rez-de-chaussée est constitué d'un socle minéral en béton qui vient créer une continuité avec les murets en pierre et les soubassements des constructions de la rue. Au-dessus de ce socle sont disposés des volumes en bois de dimensions comparables au tissu bâti environnant.

Des espaces extérieurs de type patio sont proposés aux logements, soit à rez-de-chaussée pour deux d'entre eux, soit à l'étage sous forme de « jardins suspendus ». L'articulation typologique de chacun des quatre logements se développe et gravite autour de ces espaces extérieurs préservés de la rue, afin d'offrir aux habitants un réel prolongement à ciel ouvert de la sphère privée.

Aujourd'hui, la construction de nouveaux logements dans le centre d'Evecquemont soulève la problématique de l'intégration respectueuse des stationnements créés. En s'appuyant sur les irrégularités géométriques de la parcelle, le projet propose une seule et unique poche de parking collectif pour les quatre logements. Cela permet de libérer un large linéaire sur la rue pour les logements et leurs accès. De plus, la servitude de passage à l'est de la parcelle ayant été réduite à un porche piétonnier, le parking collectif met à la disposition de la parcelle mitoyenne un stationnement.

La modénature des bâtiments s'inspire du patrimoine architectural observé dans le Vexin. Le socle du projet est donc réalisé en béton brut coulé sur place. Il supporte à R+1 des volumes en bardage et ossature bois dont l'isolation est intégrée dans le complexe. Afin de contraster avec le matériau de façade, les volets ainsi que les menuiseries des fenêtres sont réalisés en bois et peints dans un ton gris clair.